Activité pédagogique : Écris-moi ton pire cauchemar !

Résumé : Les apprenants écrivent une histoire de la situation qui serait la plus angoissante et épouvante pour eux, autrement dit : leur pire cauchemar ! Cette activité pourrait prendre plusieurs périodes ; vous pouvez la faire un peu comme un atelier d’écriture.

Objectifs : Production écrite ; raconter une histoire ; s’autocorriger. 

Avant l’activité :

Vous pourriez faire lire une histoire d’horreur courte. Il y en a plusieurs dans ce recueil (lien affilié) : Monstres et fantômes

Vous pouvez aussi regarder une vidéo d’horreur qui raconte une petite histoire, comme dans la série Terreur 404

Le déroulement :

Commencez par un remue-méninge. Les apprenants notent les pires choses qui pourraient leur arriver. Ça peut être quelque chose de simple (être perdu dans une forêt), ou quelque chose de complexe (ne pas être aimé par les autres à cause d’une situation embarrassante où…)

Ensuite, les apprenants choisissent un sujet qu’ils ont noté. Ils écrivent maintenant toutes les raisons pour lesquelles ils ont peur de cette situation. Qu’est-ce qui pourrait arriver ? Quel est le pire scénario ?

Après, ils ajoutent des éléments d’horreur qui pourraient transformer leur histoire en histoire terrifiante. Par exemple, ils peuvent ajouter des fantômes, des gens défigurés, une tueuse en série, un emprisonnement, de la vengeance, etc.

Maintenant, les apprenants devraient avoir assez d’idées pour leur court récit. Ils commencent à planifier leur histoire. Vous pouvez leur expliquer le schéma narratif pour les aider à structurer leur histoire. Par exemple, la situation initiale (des descriptions), l’élément déclencheur, le déroulement (la montée graduelle du suspense), le dénouement et la situation finale. Il y a un site ici avec des descriptions et des exemples de toutes ces étapes : http://www.alloprof.qc.ca/BV/pages/f1050.aspx

Après la planification, les apprenants écrivent leur premier brouillon. 

Ensuite, on partage son histoire avec un ou deux camarades de classe pour vérifier la structure et la compréhension de l’histoire. Ils peuvent écrire des suggestions pour faire des améliorations, surtout pour mieux comprendre l’histoire. 

Après un deuxième brouillon, les apprenants relisent leur texte en cherchant des fautes d’orthographe et de grammaire. 

Ensuite, ils peuvent partager leur texte avec un ou deux camarades afin de revérifier l’orthographe et la grammaire. 

Finalement, les apprenants écrivent leur texte final. 

Après l’activité :

Vous pouvez mettre les textes ensemble afin de créer un petit livret avec toutes les histoires. Les élèves pourraient lire les textes de tous leurs camarades, en votant sur l’histoire qui est, selon eux, la plus terrifiante ! 

Activités complémentaires : 

Regardez mon article « Halloween en français » pour du vocabulaire et d’autres sources d’histoires terrifiantes. 

Je vous suggère également :

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s