La raison de NE PAS dire « Répétez, s’il vous plait » comme apprenant du français

« Répétez, s’il vous plait ». C’est une phrase qu’on voit partout dans les livres d’apprentissage de français pour les débutants. C’est vu comme une phrase clé qu’il faut absolument apprendre afin de commencer à fonctionner dans le monde francophone. Avec une telle phrase, nous avons une deuxième chance à comprendre ce que quelqu’un nous dit. Alors c’est quoi le problème ? Les francophones eux-mêmes n’utilisent presque jamais cette phrase !

La-raison-de-ne-pas-dire-repetez-s'il-vous-plait-comme-apprenant-du-francais

Lorsque vous dites « Répétez, s’il vous plait », plusieurs situations peuvent arriver :

  1. Vous signalez clairement que vous ne parlez pas couramment le français. Ceci n’est peut-être pas si grave…SAUF que les autres peuvent juger votre niveau de français beaucoup plus bas que la réalité, ce qui nous amène aux autres points.
  2. Les gens, pensant que votre niveau de français est très faible, peuvent vous parler d’une façon un peu humiliante (trop lentement, trop fort, comme vous êtes un enfant, etc.).
  3. Les gens commencent à vous parler en anglais, n’importe votre langue maternelle ! Ils pensent que vous êtes un touriste ou un immigrant et que l’anglais est probablement plus facile pour vous que le français. Cette situation n’est pas idéale si vous voulez vraiment apprendre le français.
  4. Les gens n’ont pas beaucoup de patience et décident d’arrêter la conversation. J’ai déjà vu une situation similaire arriver à un ami, et ce n’est vraiment pas plaisant !

Alors qu’est-ce que les francophones disent lorsqu’ils ne comprennent pas leur interlocuteur ? Voici quelques exemples :

  • Comment ?
  • Quoi ?
  • Comment tu dis ça ? / Comment vous dites ça ?
  • Répéter une partie que vous avez comprise. Par exemple :  — Il faut prendre l’autobus numéro….   — Quel numéro ? Quel autobus ?

Lorsque vous utilisez ces phrases, la conversation se déroule beaucoup plus naturellement et l’autre personne va respecter beaucoup plus votre vrai niveau de français.

Les 5 sens en français

Avez-vous le goût d’apprendre le français ?  Et l’odorat et l’ouïe aussi ?

Voici les 5 sens en français avec les verbes principaux qui y sont associés :

 

Le toucher

Connaissez-vous les 5 sens en français ?

Verbes principaux : toucher (actif), sentir (passif),

 

La vue

yeux-vue

Verbes : regarder (actif), voir (passif)

 

L’odorat (m)

nez-sentir

Verbes : sentir (actif ou passif)

 

L’ouïe (f)

ecouter-ouie

Verbes : écouter (actif), entendre (passif)

 

Le goût

langue-gouter

Verbe principal : goûter

Avec le goût, il y a aussi les saveurs qu’on peut percevoir : l’acide, l’amer, le sucré, et le salé.

 

 

Vous avez peut-être remarqué les mots actif et passif que j’ai mis à côté de verbes. C’est un élément qui distingue en général les verbes principaux des sens.

Verbes actifs : On fait l’action volontairement.

Verbes passifs : La sensation n’est pas nécessairement voulue. Elle est aperçue par notre corps, provoquée par un élément dans notre environnement.

Les prépositions en français

Révisez les prépositions principales en français, des images et une petite histoire !

 

Voici les prépositions principales en français :

Prepositions-en-francais-au-dessus-de
en-dessous-de-preposition-francais

derriere-preposition-francaisdevant-preposition-francais

sous-preposition-francaissur-preposition-francais

a-cote-de-preposition-francaisentre-preposition-francais

dans-preposition-francais

au-bout-de-preposition-en-francais

 

Et une petite histoire qui montre la façon d’utiliser ces prépositions :

Un petit chat cherche de l’or

Dans une petite maison tranquille à côté d’une rivière tranquille vit un petit chat qui veut trouver de l’or. Il a vu de l’or pour la première fois en passant devant un magasin juste à côté de sa maison. Il y avait un petit collier brillant dans la fenêtre sur le cou d’un mannequin. Le chat était enchanté par la couleur et le scintillement de ce métal précieux. Depuis, il pense souvent à cette découverte. Il se décide qu’il va trouver de l’or !

Un jour, il passe à côté de quelques petits humains et, sous un sac à dos, il trouve une feuille sur laquelle se tracent des marques bizarres. C’était comme un plan de la ville, mais avec des flèches et des descriptions un peu partout. Il glisse la feuille entre ses pattes, et il remarque un gros X marqué au bout de la feuille avec cette inscription en lettres majuscules : DE L’OR !

Le chat s’estime très chanceux. Il faut juste suivre les flèches sur la carte et il trouvera ce qu’il cherche ! Il décide de commencer son aventure tout de suite. En suivant les indications, le chat passe en dessous du pont vert, puis dans le parc au centre-ville. Ensuite, il tourne à gauche et marche derrière l’hôpital. Il continue jusqu’au bout de la rue et grimpe sur un mur. Il suit le mur jusqu’à une école où il tourne à droite. Il se trouve ensuite devant une vieille maison.

La carte indiquait que l’or se trouve enterré à côté du gros arbre entre la maison et la clôture. Le chat se met immédiatement à creuser un trou à cet endroit, pas du tout conscient de l’animal qui se trouve au-dessus de lui…

En effet, un autre chat est perché sur une large branche de l’arbre. Ce chat regardait la scène avec amusement. Il saute sur le sol derrière le premier chat, le surprenant. Le chat de l’arbre demandeà l’autre ce qu’il fait. Le petit chat arrête de creuser son trou et raconte toute l’histoire. Les deux décident d’essayer de trouver le trésor ensemble. Après quelques minutes, les deux chats mettent leurs pattes sur une boite. Ils ouvrent la couverture avec hâte et trouvent dans la boite… de la monnaie ordinaire peinte jaune !

Le petit chat est vraiment déçu. Les deux chats laissent la monnaie dans la boite et décident d’aller marcher ensemble. Ils retrouvent le chemin que le premier chat avait pris, tout en découvrant de petits jeux : chasser les feuilles mortes sur le gazon, regarder les poissons dans la rivière, éclater les bulles de savon que les petits humains soufflaient à côté d‘eux, attraper les insectes sous leurs pattes, etc. Les deux chats sont devenus vite des amis. Ils se trouvent maintenant souvent l’un à côté de l’autre et ils ont même trouvé d’autres chats dans le quartier qui sont devenus des amis.

Le petit chat découvre qu’il n’a plus d’or dans ses pensées. Au bout de son aventure, il trouve qu’une amitié en or vaut plus que l’or lui-même.

Expression : Faire la grasse matinée

Lorsque vous restez au lit le matin et vous vous levez beaucoup plus tard que d’habitude, ça c’est faire la grasse matinée.

Restez au lit et faire la grasse matinée !

Personnellement, il est rare que je fasse la grasse matinée parce que je me réveille tôt et je trouve toujours des raisons pour me lever. Par contre, parfois je suis tellement fatigué en me réveillant que j’ai vraiment le goût de rester au lit longtemps. C’est en ces moments-là où je fais la grasse matinée !

Du vocabulaire pour la piscine !

Aimez-vous faire de la natation ? Moi aussi ! Voici un peu de vocabulaire pour vous aider si vous voulez aller à la piscine dans un endroit francophone.

D’abord, le matériel de natation :

1. Un casque de bain/un bonnet de bain

2. Des lunettes (f) de natation

3. Des sandales (f)

casque-de-bain-lunettes-de-natation-sandales

 

4. Un maillot de bain

maillot-de-bain

 

5. Une serviette

serviette

 

6. Un pince-nez

pince-nez

 

7. Des palmes (f)

palmes-natation

 

8. Une planche

planche-natation

 

 

Mais avant d’entrer dans la piscine, le vestiaire !

1. Un vestiaire

vestiaire

 

2. Un cadenas

cadenas

 

3. Un casier

casier

 

 

douche-obligatoire-piscine

 

Maintenant la piscine !

1. Un couloir de nage

couloir-de-nage

 

2. Le bassin

bassin-piscine

 

3. Un sauveteur/une sauveteuse.

sauveteur

 

 

defense-de-plonger

 

 

Des types de nage :

1. La brasse

 

2. Le crawl

 

3. Le papillon

 

4. Le dos/le dos crawlé

 

 

Les mathématiques de base en français

Je connais des gens qui font toujours des calculs dans leur langue maternelle, peu importe leur niveau de connaissance dans leur langue seconde. Ils le font probablement parce que les calculs se font presque toujours dans leur tête; c’est rare qu’une occasion arrive où ils doivent faire des calculs à voix haute afin de communiquer avec quelqu’un.

Mais on ne sait jamais dans quelle situation on va se retrouver un jour. Il peut être gênant de ne pas être capable d’expliquer à quelqu’un des calculs simples (quelque chose qu’un enfant de primaire peut faire…).

Ceci étant dit, je vais vous donner le vocabulaire nécessaire pour les mathématiques de base en français.

les-mathematiques-de-base-en-francais

Symboles

+ : plus (on prononce le s de plus)

– : moins

× : multiplié par

÷ : divisé par

= : est égal à

 

Exemples d’usage :

Addition :

4 + 5 = 9 : Quatre plus cinq égale* neuf.

8 + 3 = 11 : Huit et trois font onze.

Soustraction :

100 – 80 = 20 : Cent moins quatre-vingts donne vingt.

16-4 = 12 : Quatre soustrait de seize est égal à douze.

Multiplication :

5 x 8 = 40 : Cinq fois huit égale quarante.

2 x 3 = 6 : Deux multiplié par trois, ça fait six.

3 x 4 = 12 : Le produit de 3 et de 4 est 12.

Division :

20 ÷ 5= 4 : Vingt divisé par cinq fait quatre.

10 / 2 = 5 : Dix sur deux égale cinq.

 

D’autre vocabulaire qui peut être utile :

Nombres pairs : 2, 4, 6, 8, 10, 28, 124, 190, 15 906

Nombres impairs : 1, 3, 5, 7, 9, 15, 53, 187, 19 549

Nombres premiers : 3, 5, 7, 11, 13, 17, 19, 23, 29, 31, 37, 41, 43, 47…

Une fraction : {\frac {56}{8}}

Le numérateur : 56 dans l’exemple de la fraction ci-dessus.

Le dénominateur : 8 dans l’exemple de la fraction ci-dessus.

 


*le verbe égaler dans des opérations peut être écrit au singulier (égale) ou au pluriel (égalent). Source: banque de dépannage linguistique

« Rêver à » ou « rêver de »

Pour le verbe « rêver », on peut utiliser deux prépositions différentes après. Cependant, chacune change le sens de la phrase. Voici la différence :

rever-a-ou-rever-de

Rêver à :

Rêver à signifie « penser à » ou « imaginer ». Des exemples :

  • Ah, pardon ! J’étais un peu dans la lune. Je rêvais à ce que j’allais faire cette fin de semaine.
  • Je sais que ça peut créer de fausses attentes, mais je rêve souvent à une relation amoureuse parfaite.

 

Rêver de :

Rêver de signifie « voir des images lorsqu’on dort ». Des exemples:

  • J’ai rêvé de toi pendant la nuit. Tu volais au-dessus des nuages !
  • Je ne rêve jamais de grand-chose pendant la nuit.

Rêver de peut également être utilisé lorsqu’il prend le sens de « désirer » :

  • Je rêve de devenir dentiste.
  • Ils aiment beaucoup être sur l’eau. Ils rêvent d’un grand bateau d’excursion.
  • Nous rêvons d’avoir des enfants un jour.

Notez bien que lorsque le sujet de « désirer » est un concept abstrait (et pas introduit par un verbe en infinitif), on peut également utiliser rêver à :

  • Ils rêvent à la paix entre ces deux pays.

 

Si vous vous trouvez dans une situation où vous n’êtes pas sûr lequel il faut utiliser (rêver de ou rêver à), heureusement il y a une autre option ! Vous pouvez toujours éviter la préposition en utilisant que. Par exemple:

  • Je rêve qu’un jour je devienne dentiste.
  • J’ai rêvé hier soir que tu volais au-dessus des nuages !
  • Ils rêvent que la paix s’installe entre ces deux pays.

 

Source : http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=2187