Demander/Indiquer son chemin en français

Si quelqu’un vous demande, en français, le chemin pour aller à un endroit précis, seriez-vous capable de l’aider ? Ou, possiblement plus pertinent, si vous essayez de trouver votre chemin dans une ville francophone, seriez-vous capable de comprendre ce que dit la personne qui vous donne les indications ?

Vous allez où ? Le vocabulaire nécessaire pour demander ou indiquer son chemin en français.

Je vais vous donner un peu de vocabulaire au cas où vous vous trouveriez dans une de ces situations. Commençons par les termes de base :

  • À droite →
  • ←À gauche
  • Tout droit (continuer devant vous)

C’est aussi bien de connaitre les prépositions principales en français (à côté de, devant, etc.) Voici un article qui peut vous aider avec les prépositions : Les prépositions en français

Voici les points cardinaux :

Notez qu’on ne prononce pas le « d » dans « nord ».

 

Lorsqu’on indique son chemin, les noms de différents types de route sont parfois nécessaires :

  • Une rue
  • Un boulevard
  • Un chemin
  • Une avenue
  • Une autoroute

 

Voici quelques endroits qu’on pourrait vouloir trouver :

  • Un musée
  • Un aéroport
  • Un hôtel
  • Un supermarché
  • Une station d’essence
  • Une auberge de jeunesse
  • Un arrêt d’autobus
  • Un stade
  • Un gite.
  • Une université
  • Un centre-ville
  • Un restaurant

 

Et finalement, je vous donne des exemples de phrases pour mettre tout ce vocabulaire ensemble :

— S’il vous plait, où est-ce que je peux trouver le Musée des beaux-arts ?

— Ah, il n’est pas très loin d’ici. Il faut continuer tout droit sur cette avenue. Passez la station d’essence à côté d’un hôtel et tournez à gauche sur l’autoroute, direction sud. Tournez à gauche sur le boulevard Laurier. Vous allez voir le musée à votre droite.

— Merci beaucoup. Et pour aller au stade après ?

— Le stade est un peu plus loin. Allez sur le boulevard dans la direction ouest et prenez le chemin de l’Université à votre droite. Continuez jusqu’au bout du chemin et vous allez voir un supermarché. La rue après va vous amener au stade.

Un regard sur : L’ile mystérieuse (roman) de Jules Verne

« …Et maintenant, grâce au savoir de leur chef, grâce à leur propre intelligence, c’étaient de véritables colons, munis d’armes, d’outils, d’instruments, qui avaient su transformer à leur profit les animaux, les plantes et les minéraux de l’ile, c’est-à-dire les trois règnes de la nature ! » – L’ile mystérieuse 

Un aperçu :

L’ile mystérieuse est un roman sorti en 1875 qui a été écrit par Jules Verne, un écrivain français célèbre pour ses histoires d’aventure mêlées avec la science contemporaine. L’action dans cette histoire commence tout au début, avec l’écrasement d’un ballon que 5 hommes (et un chien) utilisent afin de s’enfuir de la guerre civile aux États-Unis. Les hommes se trouvent, emportés par le vent, de milliers de kilomètres de leur domicile. L’écrasement arrive sur une ile au milieu de l’océan Pacifique, ce qui est heureux pour les personnages parce qu’ils auraient pu se trouver directement dans l’eau !

Les naufragés, de professions variées, commencent tout de suite à entreprendre le travail nécessaire afin de répondre à leurs besoins immédiats (de l’eau, un abri, de la nourriture). Ensuite, les hommes explorent l’ile prenant note des environs, des plantes et des animaux qui peuvent les aider à survivre des semaines, des mois, voire des années sur l’ile si nécessaire.

Il semble qu’ils attendront longtemps avant d’être sauvés parce que le groupe ne voit aucun bateau dans les eaux autour. Mais cela ne décourage pas les hommes et ils commencent à « coloniser » graduellement l’ile. Ils fabriquent ou apprivoisent tout ce qu’il les faut afin de survivre confortablement sur cette ile.

Mais où est la partie mystérieuse ? Bien, les colons, comme Verne les appelle, se trouvent parfois dans des situations assez dangereuses ou même fatales. Toutefois, il arrive dans chaque cas une occurrence qui les sort de la menace. Les hommes trouvent des indices qu’ils ne sont peut-être pas seuls sur l’ile…

Découvrez ce classique de Jules Verne, écrivain français de romans d'aventure du 19e siècle.

Mes impressions :

Pour les gens qui cherchent un livre à lire rapidement, attention ! Ce livre, avec ses 60 chapitres, peut prendre un peu plus de votre temps. Pour moi, le livre semblait surtout long au début. Cependant, la deuxième moitié est remplie d’action et d’intrigue qui continuait à capter mon attention. La première moitié est un peu long surtout à cause des descriptions assez détaillées sur les façons de fabriquer des objets ou sur les découvertes des personnages. Il faut noter aussi que le manque de diversité est un peu frappant dans ce livre. Apparemment, les femmes ont très peu de place dans les romans de Jules Verne. C’est aussi intéressant de constater l’accent mis sur la colonisation et la transformation de la nature pour le bien des humains, des éléments culturels parfois moins présents aujourd’hui.

« L’ingénieur avait confiance, parce qu’il se sentait capable d’arracher à cette nature sauvage tout ce qui serait nécessaire à la vie de ses compagnons et à la sienne. » – L’ile mystérieuse

Mais quel optimisme ! Les personnages, arrivant sur l’ile avec absolument rien, restent persuadés de bien être capables de braver les périls. Ils ont confiance en leurs habiletés et ne procrastinent pas à faire tout ce qui est nécessaire pour leur survie. Ce n’est pas tout; ils réussissent même à s’épanouir dans leur situation désespérée. C’est donc un bon roman pour ceux en cherche d’un peu d’optimisme dans la vie.

« Décidément, Pencroff avait rayé le mot «impossible» du dictionnaire de l’ile Lincoln. » – L’ile mystérieuse

Si vous connaissez déjà l’œuvre de Jules Verne, le roman L’ile mystérieuse pourrait aussi être intéressant à découvrir parce qu’il y a quelques personnages d’autres livres qui font une apparition. Notamment de Vingt mille lieues sous les mers et Les enfants du capitaine Grant.

Si vous cherchez un livre d’aventure plein d’optimisme pour vous évader un peu chaque jour, l’ile mystérieuse serait un bon choix pour vous.

Trouvez le livre sur Kobo ici (lien affilié) : L’île mystérieuse 

Et sur Amazon ici (lien affilié) : L’ILE MYSTERIEUSE (édition illustrée) (French Edition) 

Expression : raconter des histoires

— Comment va ta recherche d’appartement ?

— Ça va… mais je ne trouve pas exactement ce que je cherche. Je veux un quatre et demi avec un grand salon pour moins de 600$ par mois au centre-ville.

— Ah ! Mais il ne faut pas se raconter des histoires ! Même un trois et demi au centre-ville vaut plus que 600$.

Connaissez-vous l'expression «raconter des histoires» ?

Raconter des histoires est une expression qui veut dire mentir ou inventer une histoire fausse. Une autre expression similaire est : raconter des salades.

Lorsqu’il est utilisé comme un verbe pronominal (se raconter des histoires), le sens change un petit peu pour dire se créer des illusions, comme dans l’exemple.

Attention ! Raconter des histoires peut aussi être utilisé littéralement dans le sens de relater un récit.

Terreur 404 pour l’Halloween

Cherchez-vous une série terrifiante pour célébrer l’Halloween ?

Cherchez-vous une série terrifiante pour l'Halloween ? Je suggère « Terreur 404 » de TOU.TV.

Terreur 404 est une série d’horreur de TOU.TV   qui mélange la technologie, les mythes urbains et, bien sûr, la peur ! C’est très facile à regarder vu que les épisodes sont très courts (10 minutes environ). Mais attention, certaines scènes peuvent être assez troublantes !

Vous pouvez trouver les épisodes ici : https://ici.tou.tv/terreur-404 

Un regard sur : Téléfrançais

Téléfrançais est une émission de télévision créée au Canada dans les années 1980. Le but de l’émission était d’aider les jeunes anglophones qui apprenaient le français.

Le concept, je dois admettre, est un peu bizarre : des enfants font connaissance d’un ananas magique qui parle dans ce qui semble être un parc abandonné. Un peu de variété est ajoutée avec les interludes musicaux du groupe Les squelettes et des dessins animés. L’émission sort tellement de l’ordinaire que c’est quand même amusant de regarder pour les adultes.

C’est en fait une très bonne émission pour ceux qui sont plutôt débutants ou intermédiaires en français. Les personnages parlent lentement, des phrases clés sont affichées sur l’écran et répétées et une variété de situations sont présentées.

Un ananas qui parle ? Découvrir téléfrançais - une émissions télé pour les apprenants du français

Vous pouvez trouver les trente épisodes de Téléfrançais sur YouTube ici : https://goo.gl/ncG74n

Un regard sur : Info, sexe et mensonges (émission télé)

Si vous trouvez que les nouvelles sont déprimantes et que vous avez besoin d’en rire un peu, l’émission québécoise Info, sexe et mensonges est pour vous !

Marc Labrèche, un comédien très célèbre au Québec, est l’animateur de cette émission. Il est surtout connu pour ses sketchs en déguisement, et il le fait encore chaque semaine ici, se moquant des personnalités qui ont marqué l’actualité ! Il fait aussi des commentaires, avec beaucoup d’humour évidemment, sur ce qui lui a attiré l’attention dans les nouvelles et en discute avec des invités.

Découvrez cette émission de Marc Labrèche qui se moque de l'actualité : Info, sexe et mensonges

Info, sexe et mensonges, d’un divertissement pur, peut vous aider à vous détendre et à rire de l’absurdité du monde.

D’ailleurs, vous pouvez voir Marc Labrèche dans ses trois rôles dans la série Le cœur a ses raisons (série télé).

 

Vous pouvez regarder Info, sexe et mensonges sur ICI ARTV ici : http://ici.artv.ca/emissions/info-sexe-mensonges 

Et la première saison sur TOU.TV ici : https://ici.tou.tv/info-sexe-et-mensonges 

 

Un regard sur : La chasse-galerie

La chasse-galerie est une légende québécoise très connue qui raconte l’histoire d’un groupe de bucherons qui font un pacte avec le diable afin de passer le réveillon du Nouvel An avec leurs copines et leurs familles. Il existe plusieurs versions de cette histoire, toutes avec leurs particularités. Je vous présente ici quelques œuvres qui se basent sur la légende.

Lachassegalerie

D’abord, il y a le conte La Chasse-galerie par Honoré Beaugrand, publié en 1900. Vous pouvez trouver l’histoire, parmi d’autres contes, sur Kobo ici (lien affilié) : La Chasse Galerie, et sur Amazon ici (lien affilié) : La chasse-galerie 

Ensuite, il y a le film inspiré par la légende qui est sorti en 2016. Vous pouvez trouver le film sur iTunes ici (lien affilié) : La chasse-galerie : La légende – Jean-Philippe Duval

Une chanson interprétée par Claude Dubois raconte une autre version du conte :

Et une autre chanson, cette fois par La Bottine Souriante :

Trouvez la chanson sur iTunes ici (lien affilié) : Martin de la chasse-galerie – La Bottine Souriante

Un regard sur : Dans les médias

Quel concept génial !

J’avais déjà mentionné Dans les médias dans mon article sur La rentrée télé 2017 au Québec, mais j’aimerais souligner cette émission en particulier ici parce que je la trouve vraiment bien réussie.

Le concept :

À partir d’images ou des extraits vidéos qui ont retenu l’attention dans les médias, les collaborateurs spécialisés discutent l’actualité et le rapport des médias dans notre vie. Il y a également un invité chaque semaine qui partage son regard sur le monde de la communication et sur les sujets discutés. C’est Marie-Louise Arsenault (de Plus on est de fous, plus on lit de Radio-Canada) qui est l’animatrice de l’émission, guidant les divers segments.

Le monde médiatique est décortiqué en exposant les tendances, les personnalités qui prennent de la place dernièrement et les raisons, l’histoire de la médiatisation de certains sujets, les angles adoptés sur les débats de société dans les nouvelles et plus encore !

Découvrez cette émission géniale de Télé-Québec : Dans les médias

Cette discussion hebdomadaire intelligente et réflexive aide à nous ramener un peu à la réalité, d’autant plus que maintenant les images se partagent à une vitesse folle.

L’émission nous invite même dans la discussion; on peut commenter les sujets sur les réseaux sociaux en même temps que la diffusion avec le mot-clic #danslesmédias.

Où trouver :

Vous pouvez trouver l’émission sur le site de Télé-Québec ici : http://danslesmedias.telequebec.tv 

 

Le t euphonique en français

C’est quand même spécial quand une langue ajoute une lettre entre des mots pour la raison que « ça sonne mieux comme ça ». C’est exactement ce qui arrive en français. Bon, les premières personnes qui l’ont fait n’étaient pas nécessairement conscients que ça sonnait mieux, c’était juste une petite partie de l’évolution de la langue.

Avez-vous déjà vu le t euphonique ? Probablement. Il apparait assez souvent, comme dans ces phrases (surtout des questions) :

  • A-t-il besoin d’aide ?
  • Marie va-t-elle au cinéma ce soir ?
  • Ajoute-t-il assez d’épices ?
  • Ainsi a-t-elle réussi à grimper l’arbre.

 

Va-t-on comprendre comment le t euphonique marche en français ? Oui !

 

Comme vous voyez, on met un « t » entre deux voyelles lorsqu’on inverse le sujet et le verbe du troisième personne au singulier. La seule fois que ceci arrive lorsqu’il y a une consonne est avec les verbes convaincre et vaincre, mais ceci est parce qu’on ne prononce pas le c à la fin de leur forme de troisième personne au singulier vainc et convainc :

  • Jules convainc-t-il assez les électeurs ?
  • Vainc-t-elle sa phobie ?

EnregistrerEnregistrer

Un regard sur : Réparer les vivants (roman et film)

«…faut penser aux vivants dit-il souvent, mastiquant le bout d’une petite allumette, faut penser à ceux qui restent…» — Réparer les vivants 

Un aperçu :

Réparer les vivants est un livre écrit par Maylis de Kerangal et publié en 2014. C’est un livre qui raconte une journée tragique dans la vie d’une famille. Un jeune homme, Simon, se trouve à l’hôpital dans un état grave après un accident de voiture. Le cœur de Simon bat et il respire grâce aux machines; toutefois, les dommages faits au cerveau sont irréparables. Ses parents ont la lourde responsabilité d’accepter le débranchement de Simon, la possibilité de dons d’organes et, par conséquent, d’accepter sa mort.

Réparer-Les-Vivants

Mes impressions :

Réparer les vivants, vu l’objet du livre, est une histoire assez sombre. On entre intimement dans les émotions des personnages principaux et le changement dans leur quotidien avec l’arrivée des nouvelles de l’accident de voiture. Le livre nous fait alterner souvent entre la gravité et la banalité, entre les gens affectés énormément et les gens qui font leur travail comme d’habitude.

C’est quand même intéressant comme concept parce que toute l’histoire se déroule en 24 heures. Le livre nous présente les vies de toutes les personnes qui entre en contact avec Simon en ces 24 heures. Donc, on est beaucoup dans les descriptions, les sentiments et les souvenirs de ces personnages à travers le livre.

Vous pouvez trouver le livre sur Kobo ici (lien affilié) : Réparer les vivants

Et sur Amazon ici (lien affilié) : Réparer les vivants (Folio) 

Une adaptation de l’histoire a aussi été faite en film en 2016 :