Comment avoir l’air de bien connaitre le français

Apprendre le français, comme n’importe quelle langue, prend du temps, beaucoup de temps. On peut même passer des années dans un milieu francophone, travaillant et étudiant en français, et il y aura toujours des aspects de la langue qui peuvent poser de la difficulté (comme dans mon cas…). Je ne dis pas ça pour être décourageant; on s’améliore énormément et on peut être vraiment fier de l’apprentissage qu’on fait. Mais il faut être réaliste… on ne va pas devenir parfaitement bilingue dans un ou deux ans.

Ce que j’ai appris de mon expérience est qu’il y a des aspects de la langue qui viennent facilement à l’esprit aux francophones, mais qui sont parfois vraiment difficiles pour les apprenants. Ces éléments sont comme des indices discrets qui démontrent aux autres le niveau de maitrise que vous avez sur le français. Parfois, ce n’est vraiment pas important ce que les autres pensent de votre français. Cependant, il peut arriver que l’impression qu’une autre personne a de votre niveau puisse affecter votre vie. Par exemple, un employeur peut vous choisir ou non basé sur votre niveau de français. Une mauvaise impression peut également créer une distance sociale entre vous et des francophones. Je sais… ce n’est pas juste… mais c’est ça qui arrive parfois ! Certaines personnes, en jugeant votre niveau de français insuffisant, peuvent même décider de vous parler en anglais, même s’ils ne savent pas si vous parlez anglais !  C’est assez difficile d’apprendre le français lorsque les autres refusent de vous parler en cette langue.

 

comment-avoir-l-air-de-bien-connaitre-le-francais

 

Voici quelques éléments linguistiques qui, lorsque maitrisés, vous donneraient l’air de bien connaitre le français :

Le pronom « en »

Des livres? Il y en a beaucoup à la bibliothèque ! 

Ce n’est que deux petites lettres qui fait un petit son [ã], mais en a une grande importance en français. Ici, je parle de l’usage de en comme pronom qui remplace de quelque chose. Pour le placement de pronoms, vous pouvez voir mon article : Le placement des pronoms 

En ce qui concerne l’incorporation du pronom en dans son discours, beaucoup d’apprenants sont probablement comme moi; on passe par plusieurs étapes avant de maitriser le en.

  1. L’évitement → Je n’aime pas la neige. Il y _ a trop ! 
  2. La répétition de de + nom Je n’ai que deux assiettes. Il n’y a pas assez d’assiettes pour tout le monde. On passe par cette étape parce qu’on devient conscient qu’il faut faire référence à ce dont on parle (avec en ou de quelque chose), mais on n’a pas encore l’habitude de mettre en avant le verbe.
  3. La maitrise : Il est trop négatif ces jours-ci. Il faut que tu lui en parles.

Persévérez ! Gardez en tête qu’il est possible d’être entre deux étapes. Même si on pense qu’on maitrise cette notion de grammaire, il peut arriver que des situations stressantes nous fassent retomber dans une étape précédente. C’est la pratique qui va nous pousser à bien utiliser le pronom en.

Le pronom « y »

Voici un autre pronom qui peut causer des difficultés. C’est en fait le même principe que le en, mais cette fois, le remplace à quelque chose (surtout des endroits). Voici quelques exemples du bon usage du pronom y :

  • Il y a un rabais pour les étudiants au supermarché. Je vais y aller ce soir.  Notez bien que ce n’est jamais correct de dire Je vais aller. Je vais. Je suis allé. etc. Un compliment doit être placé dans la phrase (le pronom y avant le verbe ou à plus un nom après). Voici les formes correctes avec le pronom→ Je vais y aller. J’y vais. J’y suis allé. 
  • Je vais aller à Québec le mois prochain. Je vais y rester pour trois jours. 
  • Vous pensez trop à vos problèmes financiers ? N’y pensez plus grâce à nos conseillers. 
  • Je m’intéressais à la biologie lorsque j’ai commencé l’université. Finalement, je ne m’y intéresse plus. 

La maitrise du masculin/féminin

Voici un autre aspect de la langue française qui peut bien différencier les apprenants du français. Pour les francophones, c’est assez rare d’utiliser le mauvais genre pour un mot. Donc, c’est un élément important afin de bien maitriser la langue.

Un truc qui m’aide:  c’est d’avoir un dictionnaire français installé sur mon téléphone. Chaque fois que je ne suis pas certain si un mot est masculin ou féminin, je le cherche tout de suite dans le dictionnaire. Parfois, je suis capable de mémoriser le genre du premier coup, d’autres fois, je vais vérifier le mot encore et encore… et encore… et encore parce que je continue à oublier le genre. À un moment donné, le genre du mot est retenu par mon cerveau. C’est aussi important de regarder tout de suite le genre lorsque vous apprenez un nouveau mot. Pour plus d’aide avec le masculin/féminin, voici un article qui décrit les terminaisons des mots qui peuvent indiquer le genre : Le genre des noms

 

L’accent syllabique

L’accent syllabique le plus fort en français est toujours à la fin du mot (jamais au milieu, jamais au début). Juste le fait de maitriser cet aspect peut largement changer la perception que les autres ont de votre niveau de français. Voici un article que j’ai déjà écrit sur ce sujet : L’accent est sur la dernière syllabe en français

 

Une bonne compréhension

Lorsque vous avez de la difficulté à comprendre quelqu’un et il faut que la personne répète plusieurs fois ce qu’elle dit, ce n’est peut-être pas la meilleure signe pour la personne que vous maitrisez le français…

Pour avoir une bonne compréhension, il faut la pratiquer. Incluez plus de français dans votre vie. Ce blogue contient de nombreuses ressources (émissions télévisées, la radio, des films, etc.) qui peuvent vous aider à trouver des éléments culturels qui vous intéressent. Par conséquent, vous allez garder votre motivation. C’est aussi important de vous forcer un peu de communiquer avec les gens en français, même si c’est parfois difficile et stressant. Vous allez entendre comment les gens utilisent le français dans la vraie vie. De plus, vous allez pratiquer vos compétences communicationnelles, ce qui va vraiment faire progresser votre niveau.

 

Une bonne prononciation

C’est assez évident qu’une bonne prononciation aiderait à avoir l’air de bien connaitre le français. Une prononciation maitrisée aide les gens à vous comprendre et aiderait dans la communication en général. Lorsque vous parlez français, il faut oublier comment les lettres sont prononcées dans votre langue maternelle et se concentrer sur les sons du français. Cet article peut vous aider à identifier les sons en français : L’alphabet phonétique international

Voici une bonne ressource pour vous aider à savoir comment bien prononcer les mots : Un regard sur : Comment lire le français pour mieux le dire et l’écrire (livre ressource) de Neli Guedova

 

Qu’est-ce que vous en pensez ?  Quels sont les éléments de la langue les plus importants, d’après vous, qui montrent aux autres une bonne maitrise ?

Banque de dépannage linguistique

Avez-vous des questions par rapport à la grammaire qui cause bien des problèmes aux francophones ? Cherchez-vous un mot pour remplacer un anglicisme ? Voulez-vous apprendre plus sur les rectifications de l’orthographe ? La Banque du dépannage linguistique peut être un outil intéressant pour vous !

banque-de-depannage-linguistique

La Banque du dépannage linguistique, ou BDL, est une ressource formidable qui nous offre pleine d’information sur les questions de grammaire, de ponctuation, d’orthographe (et plus !) les plus posées. Explorez le site pour trouver les réponses à vos questions sur le français : http://www.oqlf.gouv.qc.ca/ressources/bdl.html 

 

Un regard sur : Comment lire le français pour mieux le dire et l’écrire (livre ressource) de Neli Guedova


Comment lire le français
est une excellente ressource pour vous aider à améliorer votre prononciation. Avec des sections très complètes, le livre nous fait découvrir les sons du français.

D’abord, l’auteure Neli Guedova nous montre l’articulation (comment manipuler la bouche pour chaque son) avec des photos et des descriptions approfondies. On apprend où trouver chaque son (dans quels groupes de lettres, dans quels mots, etc.). Par exemple, le son /u/ s’écrit d’habitude « ou » : soupe, bout, aujourd’hui. Après cela, il y a une section sur les graphèmes (les lettres de l’alphabet ou des groupes de lettres) avec des listes de sons possibles. Par exemple, le livre m’a aidé récemment à comprendre la différence de la prononciation du « e » au milieu des mots comme matelotCatherine, rapetisser et friperie comparativement aux mots sifflement, surmenage et comportement.

comment-lire-le-francais

La table des matières est d’ailleurs bien organisée pour qu’on puisse très facilement trouver ce qu’on veut savoir sur la prononciation. Il faut tout simplement chercher la lettre ou le groupe de lettres qui nous intéresse.

Le livre vise aussi d’autres éléments de la langue, notamment les règles de l’apostrophe, la ponctuation, les lettres majuscules/minuscules, la liaison et, ce que je trouve vraiment original, l’intonation. La variation du ton de voix dans une phrase est un élément de la langue pas souvent enseigné, mais très important pour la compréhension. On voit comment l’intonation monte ou descend selon la ponctuation, la structure de la phrase, la présence de négation, le sens voulu, etc.

En tout, Comment lire le français est une ressource très bien pensée. C’est autant un livre génial pour les débutants qui veulent se familiariser avec les sons du français que pour les avancés qui veulent parfaire leur accent. La prononciation est quand même une partie importante de l’apprentissage d’une langue. Elle nous aide à communiquer plus facilement et à comprendre mieux les autres. Cela nous amène à nous sentir plus confiants avec notre français, donc il y a plus de chance que nous l’utilisons lorsqu’on a l’occasion, ce qui nous amène à améliorer notre français et notre prononciation… et le cycle continue!

Vous pouvez trouver ce livre de ressource ici : http://www.marie-france.qc.ca/Catalogue/Livres/1190/Comment-lire-le-francais.aspx

Un regard sur : Antidote

hqdefault

Antidote est un outil numérique exceptionnel pour les rédactions en français. Il contient trois parties :

Le correcteur :
Vous avez écrit un texte à l’ordinateur et vous n’êtes pas certain que vous ayez repéré toutes vos erreurs? Le correcteur Antidote survole votre texte afin de détecter les erreurs d’orthographe, de conjugaison, de ponctuation et plus! Antidote vous avertit aussi des confusions possibles entre deux mots similaires. Vous pouvez également analyser votre texte pour des répétitions, le style, le temps des verbes, etc.

Le dictionnaire : 
Le dictionnaire Antidote n’est pas seulement un dictionnaire, il inclut aussi des synonymes, des antonymes, des cooccurrences (pour voir si un groupe de mots va bien ensemble), des conjugaisons, de l’étymologie et encore plus.

Les guides : 
Des explications grammaticales des erreurs les plus répandues.

Vous pouvez acheter Antidote sur Amazon ici : Antidote 9 – Correcteur Et Dictionnaires Pour Le Francais Ou L’Anglais Druide: Posologie Cuide d’Utilisation D’Antidote 9