Quand les voyelles sont-elles nasales?

J’ai déjà écrit un article sur l’alphabet phonétique international, ce qui peut vous aider à identifier les sons en français. Maintenant, j’aimerais vous parler spécifiquement des voyelles nasales et où les trouver dans les mots.

quand-les-voyelles-sont-nasales.png

Ce n’est pas toujours évident de savoir si un mot contient un son nasal ou non. On ne peut pas dire que chaque fois qu’on voit eninonan, um… que ce sont des sons nasaux. Je vous donne quelques exemples :

  • ton/tonalité
  • an/année
  • emmener/amener
  • impossible/immobile
  • bon/bonne
  • parfum/continuum

Dans chaque groupe de mots, c’est le premier qui contient un son nasal.

La règle générale est la suivante : Lorsque la lettre nasale (m ou n, même si la lettre est doublée) se trouve directement avant un son voyelle, le son ne va pas être nasal (année = [ané] et pas [ãné]). Dans toutes les autres situations (à la fin du mot, avant une consonne), la voyelle avant le ou n va devenir nasal.

Il y a quand même des exceptions à cette règle. Par exemple, dans la graphie emm (emmener, emménager…) le e se prononce [ã]. Une autre exception est le um à la fin des mots. Souvent, lorsque ces mots ont une racine latine, on prononce le m; le u n’a pas de son nasal : (référendum, continuum). Ceci est le même pour le am dans le nom Abraham.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s