Un regard sur : Confessions post-référendaires (livre)

« Le 30 octobre 1995, la fédération canadienne est passée à un cheveu — en l’occurrence 54 288 voix — d’être confrontée à son éclatement. Ce jour-là, plus de quatre millions et demi de Québécois ont participé au référendum sur l’avenir politique de leur province et, lorsque les voix ont été comptées, une marge d’à peine plus d’un pour cent distinguait les gagnants fédéralistes des perdants souverainistes. » — Confessions post-référendaires
Confessions post-référendaires : Les acteurs politiques de 1995 et le scénario d’un Oui est un livre de Chantal Hébert et Jean Lapierre, publié en 2014, qui nous plonge dans les réflexions des politiciens à l’époque du second référendum sur la souveraineté du Québec, 20 ans après le fait.
Découvrez ce qui s'est passé pendant le second référendum sur la souveraineté du Québec dans ce livre : Confessions post-référendaires

Un aperçu :

Il y a 20 ans, en 1995, les Québécois votaient afin de préciser leur avenir avec le Canada. Voter Oui signifiait de prendre un chemin vers un Québec indépendant. Voter Non signifiait le statu quo, un Québec comme province au sein du pays du Canada.
Le résultat du vote a été si serré (50,58 % pour le Non) et controversé qu’il a marqué bien des gens, surtout les politiciens provinciaux et fédéraux qui étaient au pouvoir pendant le référendum.
Chaque chapitre de Confessions post-référendaires est consacré à un politicien/une politicienne fédéral(e) ou québécois(e) du camp du Non, du camp du Oui ou des provinces et des partis politiques du reste du Canada.
Quelques personnalités qui ont participé à des entrevues pour ce livre sont : Lucien Bouchard, Jean Chrétien, Jacques Parizeau, Jean Charest, Sheila Copps et Preston Manning.
On apprend le rôle de chacun(e) pendant cette période mouvementée au Québec et au Canada. L’histoire de ce qui s’est passé est racontée et on assiste aux pensées, aux craintes et aux espérances de chaque politicien. Mais il y a un autre élément intriguant : Les réflexions sur ce qui serait possiblement arrivé au cas d’un Oui.

Pas seulement un référendum

« Le référendum de 1995 a été le point culminant d’une guerre constitutionnelle d’une trentaine d’années… »
Le livre nous raconte beaucoup plus que les jours et les mois autour du vote. Les deux décennies avant le vote sont évoquées parce que c’était des incidents majeurs, comme le rapatriement de la constitution en 1982 et l’échec des accords du lac Meech et de Charlottetown, qui ont mené au référendum de 1995.

Les sondages avant le vote

« En vingt-cinq ans, aucun parti souverainiste n’avait franchi la barre des 50 % dans un vote fédéral, provincial ou référendaire. Les chefs du mouvement souverainiste québécois étaient convaincus qu’ils allaient, le jour même, enfin tourner la page sur les rendez-vous manqués du dernier quart de siècle. »
C’était fascinant d’apprendre que, selon les sondages, le Oui gagnait beaucoup de terrain dans les dernières semaines avant le vote, au point qu’il semblait presque sûr que le Oui allait gagner.
Jacques Parizeau, le premier ministre du Québec à l’époque, avait même préparé un discours télévisé qui allait être diffusé le lendemain d’un Oui victorieux. La vidéo a refait surface dernièrement. Vous pouvez la visionner sur YouTube ici : https://www.youtube.com/watch?v=C8OeQRESYfg 
« La possibilité que les Québécois optent pour la souveraineté n’a jamais été aussi réelle qu’aux dernières heures de la campagne référendaire de 1995. »

Les divisions…

Ce qui m’a aussi marqué c’était les divisions sur chaque côté. Chaque personne avait leur propre perception de ce qui se passait et de ce qui se passerait après le référendum.

Mes impressions:

J’ai beaucoup apprécié ce livre parce qu’il m’a permis de mieux comprendre les enjeux autour du référendum. En fait, ceci est un excellent livre pour tout le monde qui n’a pas vécu le référendum (et même pour ceux qui l’ont vécu) et qui veut mieux comprendre la politique québécoise et canadienne.

Des liens avec d’autres référendums

C’est très intéressant de lire ce livre maintenant parce qu’on peut faire des connexions avec d’autres référendums, notamment celui d’Écosse en 2014 et celui de Catalogne en 2017.

Où trouver

Trouvez Confessions post-référendaires ici (lien affilié) : Confessions post-référendaires 

 

Je vous suggère également :

 

Advertisements

Catégories :Littérature

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s