Activité pédagogique : Les catastrophes naturelles

Résumé :  Après une révision du vocabulaire sur les catastrophes naturelles, les élèves écrivent un texte dans lequel ils inventent une situation de météo extrême ou de cataclysme. Ensuite, les élèves échangent leurs textes pour en ajouter plus de détails.

Cette activité est surtout bonne pour les élèves qui ont l’habitude de remettre des textes très courts parce qu’ils ne trouvent rien d’autre à écrire !

Bienfaits :  Apprendre du vocabulaire sur les catastrophes naturelles. Écrire un texte utilisant le passé composé et l’imparfait. Apprendre des stratégies pour écrire plus. Collaborer sur un texte.

Matériel : Du matériel pour réviser le vocabulaire sur les catastrophes et la météo extrême. 

 

Enseignez le vocabulaire des catastrophes naturelles et donnez des stratégies pour ajouter plus de détails à un texte avec cette activité pédagogique !

 

Avant l’activité : 

Réviser le passé composé et l’imparfait.

Enseignez et révisez le vocabulaire sur les catastrophes naturelles. Voici quelques mots incontournables :  

  • un tsunami
  • une éruption volcanique
  • un séisme/un tremblement de terre
  • un glissement de terrain
  • un blizzard
  • un raz-de-marée
  • une sécheresse
  • un ouragan
  • un feu de forêt
  • une tornade
  • une inondation
  • une tempête
  • un orage
  • une avalanche

 

Il y a plusieurs façons de réviser ce vocabulaire, incluant celles-ci :

  • Faire un petit projet de recherche : Chaque élève (ou en groupe) doit faire une petite recherche sur une catastrophe naturelle, prenant note de quelques informations pertinentes :
    • Où est-ce que ça peut arriver ?
    • Qu’est-ce qui cause cette catastrophe ?
    • Quelles sont les caractéristiques principales ?

Les élèves partagent ce qu’ils trouvent avec les autres en discussion ou en faisant des présentations en format kiosque.

  • Regarder des vidéos (comme sur YouTube ou des archives des sites d’actualité) sur quelques catastrophes naturelles importantes.
  • Avoir des discussions sur les catastrophes naturelles possibles dans sa région ou sur des catastrophes naturelles (même petites) que les élèves ont déjà vécues.
  • Montrer des photos de catastrophes et de météos extrêmes et avoir une discussion sur ce qui se passe.
  • Écouter quelques histoires de survivants de catastrophes naturelles. 
  • Lire des articles sur des catastrophes naturelles dans des régions francophones du monde. Au Québec, par exemple, il a eu le déluge de Saguenay, la tempête de verglas de 1998, le glissement de terrain à Saint-Jean-Vianney, etc. 

Voici quelques sources de vidéos, de segments radio et d’articles qui portent sur les catastrophes naturelles : 

 

Le déroulement :

1. Les élèves choisissent une catastrophe naturelle pour écrire un texte. 

2. Les élèves inventent une histoire de leur catastrophe naturelle. Pour planifier leur histoire, les élèves répondent à ces questions :  

  • Qu’est-ce qui s’est passé ? 
  • Où la catastrophe était-elle ? 
  • Quand est-ce que cela s’est passé ? 
  • Qui était là? 
  • Qu’est-ce qui a causé cette catastrophe naturelle ? 
  • Quels étaient les effets ? 

 

3. Les élèves écrivent leur texte, s’assurant de mettre toutes les informations nécessaires pour bien comprendre ce qui s’est passé.

4. Après, les élèves échangent leur texte avec leurs camarades.

5. Les élèves lisent le texte de leur camarade et notent des informations supplémentaires qui pourraient être ajoutées.

6. Maintenant, les élèves écrivent de nouveau le texte (celui que leur camarade de classe a commencé) ajoutant autant de détails que possible ! Le but est d’essayer de doubler le nombre de mots dans le texte. Il est important, cependant, que tout le texte original soit encore présent.

7. L’auteur du texte original pourrait revoir son texte. Expliquez aux élèves qu’il est toujours possible d’ajouter plus de détails à une histoire, et que ceci peut être bénéfique (surtout pour améliorer son français !)

 

Après l’activité : S’il y a des catastrophes naturelles dans l’actualité, vous pouvez reprendre des discussions ou des questions vues dans cette activité pour parler de ce qui se passe. 

Variations : Au lieu d’inventer une catastrophe, les élèves pourraient en trouver une vraie et écrire une synthèse de ce qui s’est passé. Les élèves pourraient échanger leurs synthèses et écrire une histoire sur la catastrophe du point de vue d’un survivant.

 

Je vous suggère également :

Advertisements

Catégories :Activités pédagogiques

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s