Les rectifications orthographiques de 1990

En 1990, le Conseil supérieur de la langue française a publié un rapport, approuvé par l’Académie française, suggérant de petits changements dans l’orthographe de la langue française pour la simplifier un peu et pour enlever certaines « exceptions ».  

Ces suggestions n’ont jamais été considérées comme obligatoires, ce qui fait que, même aujourd’hui, beaucoup de gens continuent à utiliser « l’orthographe traditionnelle ». 

C’est juste récemment que les écoles un peu partout dans la francophonie commencent à enseigner et à utiliser la nouvelle orthographe.  

Si vous voulez utiliser la nouvelle orthographe ou si vous voulez connaitre les changements, je vais vous les résumer ici. Ils ne sont pas trop compliqués à apprendre ! 

L’accent circonflexe (^)

L’accent circonflexe indique comment prononcer les voyelles a, o, u. (â, ê, ô). Donc pour ces voyelles, cet accent est important et donc reste. 

Cependant, pour les voyelles i et u, l’accent circonflexe (î, û), ne modifie pas la prononciation. Les rectifications enlèvent donc l’accent sur ces lettres. Par exemple : 

  • connaitre 
  • ile 
  • maitre 
  • chaine 
  • diner 
  • boite 
  • couter 
  • gouter 
  • bruler 
  • aout 

Mais, il faut faire attention parce que l’accent circonflexe sur le i et u aide parfois à différencier un mot d’un autre. Alors, quand il y a deux mots qui sont écrits de la même façon, sauf pour l’accent circonflexe, on va garder l’accent. Des exemples : 

du (le déterminant)/ (le participe passé du verbe devoir

mur (la barrière)/mûr (quand un fruit est prêt à être mangé) 

sur (par-dessus)/sûr (certain) 

jeune (pas âgé)/jeûne (une période de temps sans manger) 

Les mots composés

La nouvelle orthographe suggère d’enlever le trait d’union de plusieurs mots composés et de mettre les mots ensemble : 

  • contreproductif
  • antivaccin
  • un cinéparc
  • postmoderne
  • un portemonnaie
  • un rondpoint
  • un extraterrestre
  • une chauvesouris

Trouvez une liste des mots maintenant « soudés » en français ici : http://www.nouvelleorthographe.info/soudure_details.pdf 

Certaines exceptions incluent :

Les cas où la lettre finale du premier mot et la lettre initiale du second mot ensemble va créer de la confusion par rapport à la prononciation, surtout quand ça forme au, ou, ai, oi.  

  • une autoimmunité 
  • oimpressionniste 

Les mots désignant des nationalités : 

  • franco-canadien
  • gréco-romain
  • afro-cubain

Le pluriel des mots composés

Dans l’orthographe traditionnelle, il y a des mots composés avec le deuxième mot au pluriel. Par exemple : 

  • Un pain multigrains 

Grains avec s parce qu’on comprend qu’il y a plusieurs grains 

Mais, pour simplifier les choses, la nouvelle orthographe propose que ces mots restent sans s au singulier et avec s au pluriel, comme presque tous les autres mots en français. 

  • Un pain multigrain 
  • Trois pains multigrains 
  • Un millepatte 
  • Des millepattes 
  • Un essuie-main 
  • Plusieurs essuie-mains 

Dans le même ordre d’idée, il y a des mots composés dans l’ancienne orthographe qui restent sans s, même au pluriel. 

  • Un porte-savon 
  • Cinq porte-savon 

Savon reste singulier parce que l’objet porte seulement un savon. 

Mais, avec la nouvelle orthographe, on simplifie les choses encore pour dire que tous les mots devraient suivre la même règle, c’est-à-dire sans s au singulier et avec s au pluriel : 

  • Un porte-savon 
  • Cinq porte-savons 
  • Un après-midi 
  • Deux après-midis 
  • Un coupe-ongle 
  • Quatre coupe-ongles 
  • Un gratte-ciel 
  • Plusieurs gratte-ciels 

Le tréma (¨)

Le tréma est un accent avec un rôle important parce qu’il sépare la prononciation des voyelles d’un mot. Les rectifications orthographiques ajoutent le tréma où il manquait (où on séparait les voyelles à l’orale) et le déplace dans certains mots pour mieux indiquer la lettre qui est prononcée (aiguë —> aigüe) 

Le tréma est ajouté pour ces mots :

  • argüer 
  • gageüre 

Le tréma est déplacé :

  • aigüe 
  • exigüe/exigüité 
  • ambigüe/ambigüité 
  • cigüe 
  • contigüe/contigüité 

La simplification de la graphie de certains mots :

Ces simplifications ont surtout comme but de mieux associer la graphie des mots avec la prononciation. 

  • asseoir —> assoir  
  • oignon —> ognon 
  • nénuphar —> nénufar  
  • téléphérique —> téléférique 
  • eczéma —> exéma 
  • douceâtre —> douçâtre 
  • homœo —> homéo 
  • levraut —> levreau 
  • un relais —> un relai 
  • toquade —> tocade 
  • saccharine —> saccarine 
  • allô —> allo 
  • serpillière —> serpillère 
  • quincaillier —> quincailler 
  • joaillier —> joailler 
  • saoûl —> sou

Le trait d’union (-) et les nombres :

Avec l’ancienne orthographe, il y a des traits d’unions entre seulement certains nombres écrits (les nombres inférieurs à cent). Avec la nouvelle orthographe, on met un trait d’union entre TOUS les nombres écrits : 

  • unmilliondeuxcentmillequatrevingtsix 

Laissé

Le participe passé du verbe laisser reste invariable avant un verbe à l’infinitif, comme le verbe faire : 

Elles se sont laissé entrainer dans la foule. 

é —> è

Dans l’orthographe traditionnelle, il y a certains mots avec un e accent aigu (é) au milieu d’une syllabe, mais qui se prononcent comme si c’était un accent grave (è). Regardez cet article pour mieux comprendre la différence de prononciation : Prononciation – /e/ vs /ε/ (ou : la différence entre apprendrai et apprendrais)

La nouvelle orthographe propose d’enlever ces exceptions et d’associer le bon accent à la prononciation. On voit surtout les changements dans les conjugaisons de certains verbes au futur et au conditionnel. 

  • Tu céderais —> Tu cèderais  
  • Il sécherait… —> Il sècherait… 
  • Je répéterai —> Je répèterai 
  • Elle tolérera —> Elle tolèrera 
  • Tu accélérerais —> Tu accélèrerais 
  • un événement —> un évènement 
  • réglementaire —> règlementaire 

Trouvez une liste de mots avec ces changements ici : 

ette, elle —> ète, èle

Dans l’ancienne orthographe, il y a plusieurs verbes avec –eter ou -eler (comme renouveler, étiqueter,…) qui double la consonne dans la conjugaison (surtout à la première, deuxième et troisième personne du singulier et aussi au conditionnel et au futur simple) : 

  • Je renouvelle… 
  • Il étiquettera… 

Ce doublement de consonne fait en sorte qu’on prononce le e avant comme un e ouvert (/ε/). Regardez cet article pour mieux comprendre la prononciation de ce e : Prononciation – /e/ vs /ε/ (ou : la différence entre apprendrai et apprendrais)

Dans la nouvelle orthographe, ces verbes suivent la règle que certains autres verbes suivaient déjà (comme acheter), ce qui est de mettre un accent grave sur le e pour créer le son du e ouvert au lieu de doubler la consonne.  

  • Elle renouvèle… 
  • Un renouvèlement 
  • Il jumèle… 
  • Tu harcèlerais… 
  • J’épèle… 
  • Elle étiquète… 

Les exceptions : les verbes appeler et jeter (peut-être parce qu’on les utilise souvent…) : 

  • J’appell
  • Ils jettent 

Trouvez une liste de mots avec ce changement ici :

D’autres cas de doubles lettres qui ont changé :

Les mots empruntés

Le français a emprunté et emprunte encore de temps en temps des mots d’autres langues. La nouvelle orthographe propose de conformer ces mots à l’orthographe française. Quelques exemples : 

  • boumeu
  • pouding 
  • scouteu
  • paéli
  • blogue 
  • tsar 

On va aussi les faire suivre la règle générale du pluriel en français (ajouter un s, tout simplement) au lieu d’écrire ces mots au pluriel de la façon de la langue originale. 

  • Des sketchs (et pas sketches
  • Un jean, des jeans 
  • Un média, des médias 
  • Des minimums 
  • Des macaronis 
  • Des sandwichs 
  • Des varias 

Les mots d’une même famille

Avec l’évolution de la langue française, certains mots ont perdu ou ajouté certaines lettres, pendant que les mots dans la même famille (les adjectifs, les adverbes, les noms… associés) ont évolué d’une autre façon.  

La nouvelle orthographe essaie de réguler ces petites exceptions qui se sont formées : 

  • combativité —> combattivité (comme battre
  • bonhomie —> bonhommie (comme bonhomme
  • chariot —> charriot (comme charrue
  • boursouflé —> boursoufflé (comme souffle

absout/dissout/résout

Avec l’ancienne orthographe, les verbes absoudre et dissoudre ont les participes passés absous et dissous, respectivement, même si, quand un accord est nécessaire, ils deviennent absoute et dissoute.  

Avec la nouvelle orthographe, pour simplifier les choses, les participes passés, sans accord, deviennent : 

  • absous —> absout 
  • dissous —> dissout 

Le verbe résoudre a le participe passé résolu dans l’ancienne orthographe. La nouvelle orthographe le fait correspondre aux autres : 

  • résolu —> résout 

Les mots qu’on utilise le plus souvent…

Pour simplifier les choses un peu plus, voici une liste de mots/verbes qui ont été modifiés par les rectifications orthographiques que vous auriez le plus de chance d’utiliser dans la vie quotidienne : 

  • allo 
  • aout 
  • des après-midis 
  • assoir 
  • baseball 
  • basketball 
  • boite 
  • bruler 
  • cafétéria 
  • célébrer 
  • cèleri 
  • chaine 
  • chauvesouris 
  • connaitre 
  • considérer 
  • coopérer 
  • couter 
  • diner 
  • évènement 
  • exagérer 
  • gouter 
  • ile 
  • un jean 
  • naitre 
  • ognon 
  • paraitre (apparaitre, disparaitre,…) 
  • préférer 
  • protéger 
  • des sandwichs 
  • shampoing 
  • sure 
  • tchao 
  • transférer 
  • volleyball 
  • weekend 
  • yogourt 

Et une autre petite liste avec des mots utilisés assez souvent :

  • accélérer 
  • adhérer 
  • aérer 
  • aigüe 
  • ainé 
  • ambigüe 
  • buche 
  • céder 
  • croute 
  • décéder 
  • flute 
  • fraiche 
  • gite 
  • harceler 
  • huitre 
  • maitre 
  • mure 
  • renouveler 
  • des réveille-matins 
  • rondpoint 
  • sécher 
  • sècheresse 
  • soul 

Notez que beaucoup de mots dans ces listes sont tout simplement des verbes avec l’accent aigu qui change en accent grave dans le futur simple et dans le conditionnel. 

Voici une petite liste de préfixes qu’on voit souvent, après lesquels on enlève le trait d’union dans un mot composé si on suit la nouvelle orthographe (agro-alimentaire —> agroalimentaire) : 

agro, anti, audio, auto, bio, cardio, contre, électro, extra, gastro, haut, hydro, micro, mille, mini, moto, néo, socio, télé, ultra… 

L’état de ces changements aujourd’hui…

Il y a beaucoup de gens très résistants à ces changements et d’autres qui en veulent plus. Il y a aussi des gens qui appliquent certains éléments de la nouvelle orthographe sans même savoir, surtout parce que beaucoup de ces nouvelles règles sont basées sur ce qui se passait déjà dans l’évolution de la langue écrite. 

Pour plus de détails et plus d’exemples sur les rectifications : 

Vous pouvez trouver une grande liste des mots affectés ici :

Je vous suggère également :

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s