L’impératif dans la forme négative au Québec

Inquiète-toi pas !

Au Québec, on peut entendre l’impératif dans la forme « standard », mais on peut aussi l’entendre dans une autre forme. 

D’abord, les bases

Je parle de la place des pronoms (me, te, la, la, se, nous, vous) dans la forme impérative dans cet article : La place des pronoms en français

Voici un exemple :

Fais-le

À la négation, la forme ressemble beaucoup à la phrase de base.

La phrase de base : Tu ne le fais pas.

L’impératif : Ne le fais pas.

D’autres exemples de l’impératif à la négation :

  • Ne t’inquiète pas
  • Ne t’en fais pas
  • Ne la ferme pas
  • Ne me le dis pas

La forme au Québec

Au Québec, on garde parfois la forme positive de l’impératif, ajoutant seulement « pas » à la fin pour indiquer la négation. En français, c’est normal à l’oral de ne pas inclure le « ne » dans une négation, donc on ne dit pas le « ne » non plus. 

  • Fais-le pas 
  • Inquiète-toi pas
  • Ferme-la pas ! 
  • Fais-toi-z-en pas !

Toi-z-en au lieu de t’en

Dans le dernier exemple, notez que j’ai ajouté un petit « z » entre toi et en. Ceci est pour noter la prononciation, une forme de fausse liaison (qu’on appelle pataquès), ce qui existe un peu partout dans la francophonie. 

Par exemple, on peut entendre : 

Donne-moi-z-en

au lieu de  

Donne m’en

Je vous suggère également :

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s