Les pronoms relatifs en français

D’abord, c’est quoi un pronom ? 

Dans beaucoup de langues (ou peut-être toutes les langues…), il y a des mots simples qu’on peut utiliser pour remplacer un autre mot (au lieu de répéter le même mot 100 fois !). Ce type de mot s’appelle un pronom

Par exemple, je peux dire : 

« Les ciseaux coupent bien. J’utilise les ciseaux au travail. » 

Mais au lieu de répéter « ciseaux », je peux utiliser le pronom « les » qui remplace « les ciseaux », le complément d’objet direct dans la deuxième phrase : 

« Les ciseaux coupent bien. Je les utilise au travail. »

Il y a beaucoup de types de pronoms. Le pronom du sujet (Je, Tu, Il, Elle, etc.), le pronom démonstratif (celui, celle, etc.) et beaucoup plus !

Maintenant, c’est quoi un pronom relatif ? 

Un pronom relatif est utilisé pour combiner deux phrases ou plus afin de créer une phrase, mais sans répétition d’un des mots. Dans la phrase créée, on a deux parties (qu’on appelle des « propositions ») chacune avec son propre sujet et son propre verbe. On a deux idées ensemble dans une phrase. 

Avec l’exemple ci-dessus, ce n’est pas très naturel de dire de courtes phrases comme ça séparées, donc on va les combiner pour créer une phrase. Une façon de faire ceci est avec un pronom relatif ! : 

Les ciseaux que j’utilise au travail coupent bien. 

Notez qu’on dit « ciseaux » seulement une fois ! 

C’est un peu comme si on vient d’insérer une phrase dans l’autre : 

Les ciseaux (j’utilise les ciseaux au travail) coupent bien. 

Pour combiner les phrases, on utilise le pronom relatif QUE dans cet exemple parce que « les ciseaux » dans la deuxième phrase est le complément d’objet direct (COD). 

Notez qu’une phrase avec un pronom relatif précise la chose mentionnée. Dans l’exemple, c’est comme si on vient de répondre à la question « Quels ciseaux exactement ? ». Ce ne sont pas tous les ciseaux qui coupent bien ! 

Les pronoms relatifs en français varient selon la catégorie grammaticale qu’ils remplacent.

Voici une liste : 

Qui : pour un sujet 

L’oiseau est bleu. L’oiseau chante. = L’oiseau qui chante est bleu.  

L’ordinateur fait un bruit bizarre. L’ordinateur appartient à mon frère. = L’ordinateur qui appartient à mon frère fait un bruit bizarre. 

L’homme a perdu son portefeuille. L’homme est parti.  = L’homme qui est parti a perdu son portefeuille. 

Attention ! 

Souvent, les gens pensent que QUI comme pronom relatif est seulement pour les personnes. Ce n’est pas vrai ! (Ils mélangent avec « qui » comme mot interrogatif —> « Qui aime les oranges ? »).  

Comme pronom relatif, QUI est pour le sujet de la phrase (la chose, la personne ou l’animal qui fait l’action du verbe) ! 

Que : pour un complément d’objet direct

L’homme portait une chemise à rayures. J’ai vu l’homme.  = L’homme que j’ai vu portait une chemise à rayures. 

La photo est belle.  Il regarde la photo. = La photo qu’il regarde est belle.  

Notez qu’on met une apostrophe quand QUE est suivi par une voyelle : 

  • qu’il(s)…
  • qu’elle(s)…
  • qu’on…
  • qu’Albert…

Regardez bien ces phrases : 

  • Le manteau que l’homme porte est trop grand.
  • Le manteau que porte l’homme est trop grand. 

Les deux phrases ont le même sens. Mais, en français, il est possible d’avoir le sujet (quand ce n’est pas un pronom) APRÈS le verbe. Mais ça ne change rien. Le manteau reste le complément d’objet direct de la phrase (la chose qui REÇOIT l’action, le sujet est ce qui FAIT l’action). 

Dont : pour un complément d’objet indirect introduit par de

La femme habite dans une autre ville. Je parle de la femme.  = La femme dont je parle habite dans une autre ville. 

Le thé n’est pas au supermarché. J’ai besoin de ce thé.  = Le thé dont j’ai besoin n’est pas au supermarché. 

Où : pour un complément de lieu ou de temps

La ville est célèbre. La femme habite dans la ville. = La ville la femme habite est célèbre. 

C’est la journée. Il y a le plus de monde pendant cette journée. = C’est la journée il y a le plus de monde.  

À qui : pour un complément d’objet indirect introduit par à et qui est suivi par une personne. 

La fille est gentille. J’ai donné le livre à la fille. = La fille à qui j’ai donné le livre est gentille.  

La personne ne connaissait pas le chemin. J’ai parlé à la personne. = La personne à qui j’ai parlé ne connaissait pas le chemin.  

Auquel, à laquelle, auxquels, auxquelles : pour un complément d’objet indirect introduit par à et qui est suivi par une chose. 

Le jeu avait comme thème les dieux grecs. J’ai joué à ce jeu. = Le jeu auquel j’ai joué avait comme thème les dieux grecs. 

La chanson n’est plus disponible en ligne. J’ai fait référence à la chanson hier. = La chanson à laquelle j’ai fait référence hier n’est plus disponible en ligne.  

Notez qu’on peut parfois voir auquel, à laquelle, etc. pour à + une personne : 

Je ne connais pas forcément les gens auxquels je suis abonné.

Les autres prépositions…

Si vous avez une autre préposition avant le complément, on va utiliser cette même préposition avec lequel, laquelle, lesquels ou lesquelles. Voici quelques exemples de prépositions : 

Dans

C’est le baril. Il y a un serpent dans le baril. = C’est le baril dans lequel il y a un serpent. 

Avec

La machine à coudre n’a pas couté trop cher. J’ai confectionné ma chemise avec la machine à coudre. = La machine à coudre avec laquelle j’ai confectionné ma chemise n’a pas couté trop cher. 

Près de, à côté de, en bas de, en face de, etc.

La maison est très ancienne. Il y a un parc en face de la maison. = La maison en face de laquelle il y a un parc est très ancienne. 

Le livre a une très belle couverture. La personne est assise à côté du livre. = Le livre à côté duquel la personne est assise a une très belle couverture. 

Il y a parfois un doute avec dont et duquel. Notez qu’on utilise duquel (et les autres formes : de laquelle, desquels, desquelles) quand c’est une phrase prépositionnelle (une préposition avec plus d’un mot, incluant de). Trouvez plus d’information ici :  Le pronom relatif « dont » ou « duquel » ?

Pour

La raison est évidente. J’ai quitté mon emploi pour cette raison. = La raison pour laquelle j’ai quitté mon emploi est évidente. 

Quoi

Il existe aussi le pronom relatif QUOI. Notez que ce pronom relatif est seulement utilisé quand il y a une préposition.

Il peut être précédé par un mot indéfini (très souvent CE), s’il n’y a pas de nom en particulier mentionné.

  • C’est abominable. Tu penses à ça. = Ce à quoi tu penses est abominable.  
  • Ça marche très bien. Je fais le ménage avec ça. = Ce avec quoi je fais le ménage marche très bien. 

Et il peut aussi remplacer la partie lequel (laquelle, lesquels, etc.) d’un autre pronom relatif :

Le livre avec lequel je stabilise la table n’est plus là –> Le livre avec quoi je stabilise la table n’est plus là.

N’oubliez pas QUI

Attention, si on utilise une préposition + une personne, on peut utiliser QUI : 

La femme avec qui je suis allé au cinéma habite dans ce quartier. 

L’ami pour qui j’ai fait le gâteau n’est pas là. 

Voici une petite histoire pour pratiquer les pronoms relatifs :

Hier, je suis allé au parc ..… il y a souvent beaucoup de gens. Le soleil, .…. le reflet scintillait sur le fleuve, apportait un peu de chaleur à ce matin frais. Je portais une chemise noire ..… j’avais cousue moi-même et un pantalon ..… m’allait bien. 

J’ai regardé vers la rue ….. était assez calme pour le moment. Il y avait un panneau ….. indiquait l’arrêt d’autobus, sous ..… attendaient un homme, ..… le costume taillé était très élégant, et une femme ….. portait une belle robe fleurie très estivale.  

Ils regardaient désespérément le trottoir, à côté ….. il y avait une grille d’égout. Je m’y suis approché et j’ai posé une question afin de savoir la raison ….. ils regardaient le sol. La femme, ….. la voix douce chantait les mots, a raconté une histoire de monnaie perdue ….. elle allait prendre l’autobus.  

Je lui ai donné 3 dollars ….. j’avais dans la poche de ma chemise et elle m’a remercié. Après, ils sont partis en courant ! La femme, ….. je faisais confiance, m’a volé ! Ce n’était pas ce ….. je m’attendais du tout ! 

Réponses :

  • (beaucoup de gens dans le parc —> lieu) 
  • dont (le reflet du soleil) 
  • que (j’avais cousu une chemise) 
  • qui (le pantalon m’allait bien) 
  • qui (la rue était assez calme) 
  • qui (le panneau indiquait…) 
  • lequel (un homme et une femme attendaient sous le panneau) 
  • dont (le costume de l’homme) 
  • qui (une femme portait une belle robe…) 
  • duquel (il y avait une grille d’égout à côté du trottoir) 
  • pour laquelle (ils regardaient le sol pour une raison) 
  • dont (la voix de la femme…) 
  • avec laquelle (elle allait prendre l’autobus avec la monnaie perdue) 
  • que (j’avais 3 dollars…) 
  • à qui (je faisais confiance à la femme) 
  • à quoi (je ne m’attendais pas du tout à ça

Je vous suggère également :

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s