Un regard sur : Sept jours pour une éternité (roman)

« Depuis le jour où la pomme lui est restée en travers de la gorge, Lucifer s’oppose à ce que je confie la Terre à l’homme. Il n’a eu de cesse de vouloir me démontrer que ma créature n’en est pas digne. » — Sept jours pour une éternité

Sept jours pour une éternité est un roman de Marc Levy, sorti en 2003. Il explore les thèmes du bien, du mal et de l’amour.  

Un aperçu :

Après des millénaires de dispute sur le contrôle sur la terre, Dieu et le diable font un pacte : 

« Sept jours durant, nous enverrons parmi les hommes celui ou celle que nous considérons comme le meilleur de nos agents. Le plus à même d’entrainer l’humanité vers le bien ou le mal apportera la victoire à son camp, prélude à la fusion de nos deux institutions. Le pouvoir d’administrer le nouveau monde reviendra au vainqueur. » — Sept jours pour une éternité

Zofia, un ange un peu rebelle, est l’agente convoquée par Dieu et Lucas est l’agent envoyé par le diable. Tous les deux se trouvent à San Francisco, prêts à faire le plus de bien ou le plus de mal dans le monde que possible. Et ils n’ont qu’une semaine ! 

Lucas se lance en affaires, déterminé à miner l’économie. Zofia, de sa part, continue ses petites actions quotidiennes de bienveillance. 

« Il n’existe pas de bien immense que l’on puisse se représenter, Zofia, tout simplement parce que, au contraire du mal, le bien est invisible. Il ne se calcule ni ne se raconte sans perdre de son élégance et de son sens. Le bien se compose d’une quantité infinie de petites attentions qui, mises bout à bout, finiront, elles, un jour peut-être, par changer le monde. » — Sept jours pour une éternité

Et si les deux se rencontraient ? Ou pire, s’ils tombaient amoureux d’un et de l’autre ? 

« Ce n’était pas un accident ? De quoi veut-on vous avertir ? — De vous ! — Mais pourquoi ? Lucas inspira avant de répondre : — PARCE QU’ILS AVAIENT TOUT PRÉVU, SAUF QUE NOUS NOUS RENCONTRIONS ! » — Sept jours pour une éternité

Mes impressions :

J’aime bien les sujets de Marc Levy : un mélange de réalité et un peu de surnaturel. Mais attention, ceci n’est pas un roman d’action de Dieu contre le diable; c’est beaucoup plus une histoire d’amour qu’autre chose.  

C’était intéressant de remarquer comment les personnages principaux, à travers leur histoire d’amour, devenaient graduellement plus humains, ce qui leur faisait mélanger le bien et le mal. 

 Il y a aussi la question de hasard dans ce roman, dont Dieu ne semble pas avoir de contrôle ! 

Où trouver :

Vous pouvez acheter ce roman ici (lien affilié) : Sept jours pour une éternité

Je vous suggère également :

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s