Un regard sur : Guide des égarés

« Nous ignorons d’où nous venons, nous ignorons où nous allons. Nous sommes tous des égarés. » – Guide des égarés

Guide des égarés est un livre de Jean d’Ormesson, paru en 2016. Son écriture est assez philosophique qui encourage beaucoup de réflexion sur le sens de l’univers, la vie et ses constituants. Voici comment l’auteur décrit la raison d’être de ce livre :

« Derrière les accidents de notre vie de chaque jour qui suffisent à nous occuper, les motifs et le sens de notre passage sur cette planète que nous appelons la Terre nous restent très obscurs. Les pages qui suivent constituent un essai de réponse à la question : Qu’est-ce que je fais là ? »

Découvrez le livre Guide des égarés de Jean d'Ormesson

Guide des égarés est divisé en chapitres, en général assez courts, sur le bonheur, la justice, la science, la matière, la pensée, le mal, l’amour, etc. Les réflexions sur ces sujets n’ont pas pour but d’enseigner ni de faire la morale. Elles sont plutôt des réponses possibles aux questionnements qui hantent parfois l’humanité. C’est un roman à lire lentement, en prenant des pauses afin de méditer sur les mots.

Pour les apprenants du français, n’ayez pas peur de ce livre ! Je sais que des livres sur des sujets abstraits peuvent être difficiles. Cependant, dans Guide des égarés le langage utilisé n’est pas trop compliqué, les chapitres sont courts et il n’y a pas de descriptions superflues. Le livre garde juste l’essentiel avec un langage assez facile à suivre.

Voici quelques passages que j’ai surlignés pendant ma lecture pour vous donner un aperçu :

La vie

« Nous sommes si égarés, nous savons si peu de chose que nous ne savons même pas ce qui est le bien et ce qui est le mal. »

La justice

« Mais renoncer à la justice sous prétexte d’impuissance à la faire triompher et jeter l’enfant avec l’eau de bain, c’est ouvrir la voie au désespoir et à la barbarie. Nous sommes des êtres imparfaits. Il nous faut, vaille que vaille, courir après l’impossible et chérir l’utopie. La tâche de Sisyphe est de pousser son rocher. »

La vérité

« Faut-il à tout prix imposer aux autres une vérité dont ils ne veulent pas – et qui peut-être n’existe pas ? Mieux vaut parfois aimer les autres que de leur dire notre vérité. »

Dieu

« Je crois à une transcendance que nous avons le droit et l’habitude d’appeler Dieu et qui donne enfin un sens à l’univers et à notre vie. »

Où trouver :

Trouvez le livre ici (lien affilié) : Guide des égarés 

Je vous suggère également :

 

Advertisements

Catégories :Littérature

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s