Activité pédagogique : Les descriptions

Voici quelques activités qu’on peut faire dans un cours de FLE pour décrire des choses en français.

Les apprenants décrivent des images afin de découvrir les petites différences qui s’y cachent. Trouvez tous les détails ici : Activité pédagogique : Trouvez les différences !

Les apprenants jouent à Qui est-ce ?. Trouvez plus de détails et des variations ici : Activité pédagogique : Qui est-ce ?

Voici une activité très simple : Mettez les apprenants en binômes. Il s’assoient dos à dos et doivent décrire en détail les vêtements de l’autre (sans se regarder!).

Trouvez une courte vidéo. Les apprenants écoutent l’audio sans regarder la vidéo. Ils décrivent comment ils imaginent la scène (le nombre de personnes, les apparences, extérieur/intérieur, ce que les gens font, assis/debout, etc.). Un petit sketch humoristique fonctionne bien pour cette activité. Trouvez-en ici :

Divisez le groupe en quelques équipes. Chaque équipe a un court métrage différent à regarder. Chaque équipe partage ce qu’ils ont regardé avec les autres équipes avec beaucoup de détails. Tout le monde regarde les courts métrages ensemble. Les apprenants disent si c’est ce qu’ils avaient imaginé selon les détails donnés et proposent d’autres détails pour décrire les scènes. Après, ils peuvent décrire une suite ! On peut aussi faire cette activité avec des clips de chansons ! Voici quelques exemples de courts métrages :

Donnez un passage d’une histoire aux apprenants. Ils ajoutent beaucoup de descriptions au texte pour le donner plus de vie et pour montrer qu’ils comprennent ce qui se passe. Le livre L’étranger d’Albert Camus est une bonne source de passages dépourvus de descriptions. Trouvez des passages ici : https://genius.com/Albert-camus-letranger-premiere-partie-chapitre-i-annotated (J’aime utilisé le passage qui commence par « J’ai pris l’autobus à… »)

Si vous avez un passage avec beaucoup de descriptions, les apprenants pourraient faire le contraire en enlevant les descriptions. Ils laissent seulement les actions principales. Le résultat vous montre bien si les apprenants comprennent ce qui se passe dans le texte. Ils peuvent reproduire le texte après avec des gestes et des actions (pendant qu’un autre lit le texte, par exemple). 

J’aime bien utiliser cet extrait du roman La moustache pour cette activité :

« Il fit couler l’eau, appuyé au rebord de la baignoire, trop petite en effet, on ne pouvait s’y tenir qu’assis et évidemment pas à deux. S’approchant du lavabo, il remarqua sur la tablette deux brosses à dents, un flacon à demi-vide de pâte gingivale made in Hong Kong, plusieurs pots de crèmes de beauté, de produits démaquillants. Il faillit en renverser un en soulevant de la tablette sur laquelle il reposait, légèrement incliné, le miroir rectangulaire qu’il plaça dans la même position, contre le mur, au bord de la baignoire. S’étant assuré qu’il était bien calé, il se déshabilla, prit son nécessaire à raser, le posa à côté du miroir et entra dans l’eau tiède. La salle de bains n’était éclairée que par une petite fenêtre, une lucarne presque; il y régnait une lumière aquatique, sombre et reposante, accordée au clapotis de la goutte d’eau qui, à intervalle régulier, se détachait du climatiseur détraqué. Il faisait frais, on aurait volontiers fait la sieste. Plongé dans l’eau jusqu’à la taille, assis sur la marche, il orienta le miroir, en face de lui, de manière à pouvoir regarder son visage. La moustache était bien fournie maintenant, comme avant. Il la lissa. » — La moustache

Les apprenants peuvent aussi faire une production écrite assez simple pour pratiquer les descriptions. Ils peuvent décrire leur chambre, leur ville natale, leur famille, etc. Après avoir écrit leur texte, un autre apprenant peut le relire et donner des idées pour d’autres descriptions pour une version définitive du texte.

Pour une autre activité, vous pouvez dire aux apprenants de dessiner une image sur une feuille. Donnez un thème (Noël, la famille, au travail, au parc, dans la salle de bain) et un minimum d’objets à dessiner (7, par exemple). Dites aussi aux apprenants d’ajouter beaucoup de détails aux objets et à l’image. Après, en binômes, chaque apprenant décrire son image à un autre (qui ne peut pas la voir) qui essaie de la dessiner avec la plus de précision possible. L’apprenant qui dessine peut poser des questions pour plus de détails, par exemple.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s