Le subjonctif en français

Je veux que vous preniez le transport en commun. 

Le subjonctif est un mode de verbe (comme l’indicatif et le conditionnel) parce qu’il possède plusieurs temps (subjonctif présent, subjonctif passé, etc.) 

La conjugaison

Pour conjuguer les verbes réguliers au subjonctif, on prend la forme de la troisième personne du pluriel (ils/elle) du verbe dans l’indicatif présent (écoutent, regardent, finissent, lisent, défendent,…), on enlève le -ENT et on ajoute les terminaisons suivantes : 

  • Je = E 
  • Tu = ES 
  • Il/Elle = E 
  • Nous = IONS 
  • Vous = IEZ 
  • Ils/Elles = ENT 

Notez que les terminaisons sont presque identiques à celles de l’indicatif présent sauf pour nous et vous (ions, iez) qui sont comme les terminaisons de l’imparfait.  

Le subjonctif ressemble donc souvent au présent ! 

  • Présent : il achète 
  • Subjonctif : il achète 

Mais pas toujours, surtout parce qu’on prend le verbe dans la forme avec ILS : 

  • Présent : il prend 
  • Subjonctif : il prenne 

Voici quelques verbes conjugués au subjonctif : 

Quelques autres verbes importants à connaitre au subjonctif : 

Faire

  • que je fasse 
  • que tu fasses 
  • qu’il/elle/on fasse 
  • que nous fassions 
  • que vous fassiez 
  • qu’ils/elles fassent 

Pouvoir

  • que je puisse 
  • que tu puisses 
  • qu’il/elle/on puisse 
  • que nous puissions 
  • que vous puissiez 
  • qu’ils/elles puissent 

Savoir

  • que je sache 
  • que tu saches 
  • qu’il/elle/on sache 
  • que nous sachions 
  • que vous sachiez 
  • qu’ils/elles sachent 

Pourquoi est-ce que j’ai ajouté que avant chaque conjugaison ? Continuez à lire et vous allez comprendre pourquoi. 

Une petite exception avec la conjugaison… 

Le radical du verbe (la partie sans la terminaison) est souvent le même pour toutes les conjugaisons. Par exemple : 

Le verbe marcher dans le présent : 

  • Je march
  • Tu marches 
  • Il march
  • Nous marchons 
  • Vous marchez 
  • Ils marchent 

Mais si le radical est un peu différent avec nous et vous, le subjonctif va prendre ce radical-ci aussi pour la forme avec nous et vous. Par exemple : 

Dans le présent, le verbe prendre est : 

  • Nous prenons 
  • Vous prenez 
  • Ils prennent. 

Dans le subjonctif, on va écrire : 

  • que je prenn
  • que tu prennes 
  • qu’il/elle prenn
  • que nous prenions (seulement un « n » !) 
  • que vous preniez (ici aussi) 
  • qu’ils prennent 

Voici quelques autres verbes qui suivent cette règle : 

  • Apprendre 
  • Boire 
  • Recevoir 
  • Devoir 
  • Venir 
  • Voir 

Trouvez plus d’information sur les temps verbaux en français ici : Les verbes en français : les temps et les conjugaisons

Quand utiliser le subjonctif ?

Le subjonctif exprime souvent une incertitude ; est-ce que l’action indiquée par le verbe va vraiment se faire ? On ne sait pas nécessairement. Il y a aussi presque toujours une émotion liée à ce qui vient avant le subjonctif.  

On peut diviser les situations qui utilisent le subjonctif en plusieurs catégories : 

  • Le doute 
  • La volonté 
  • La nécessité 
  • L’importance 
  • L’incertitude 
  • D’autres sentiments (la tristesse, la colère, la joie, etc.) 

C’est important de noter qu’il y a toujours deux sujets dans une phrase avec le subjonctif. Il y a un sujet avec un verbe au début, puis un autre sujet et le verbe dans le subjonctif après. 

Tu doutes que j’aie ton ordinateur ? 

C’est dans la première partie qu’on exprime un des sentiments mentionnés ci-dessus. Voici plusieurs verbes qu’on trouve souvent au début de la phrase, selon la catégorie. Notez que ces verbes vont être conjugués à l’indicatif (présent, passé composé, imparfait, etc.). C’est le deuxième verbe dans la phrase qui est au subjonctif : 

Le doute :

  • Douter  

Je doute que tu connaisses la réponse. 

La volonté :

  • Vouloir 
  • Désirer 
  • Avoir envie 
  • Souhaiter 

Je veux qu’elle vienne avec moi.  

La nécessité/l’importance :

  • Falloir 
  • Être nécessaire 
  • Être important 
  • Être essentiel 

Il faut que nous sortions d’ici.  

Il est important que tu saches la réponse. 

L’incertitude :

  • Être possible 
  • Ne pas croire 
  • Ne pas penser 
  • Ne pas être sûr/certain 

Il est possible que je sois en retard. 

Je ne suis pas sûr qu’il connaisse mon ami.  

Elle ne croit pas qu’il dise la vérité. 

D’autres sentiments :

  • Être triste 
  • Être dommage 
  • Être content 
  • Être surpris 

Je suis surpris que tu sois là ! 

D’autres verbes :

  • Refuser 
  • Être rare 
  • Être préférable 

Il est rare que cet oiseau chante comme ça. 

Il y a toujours un QUE !

Vous avez peut-être déjà noté que juste avant le deuxième sujet et le verbe au subjonctif, il y a toujours le mot QUE. Ce mot accompagne toujours le subjonctif. Donc, si vous avez une phrase et il n’y a pas de QUE avant le sujet, vous savez que le verbe après ne va pas être au subjonctif !  

Mais attention !

Il est possible d’avoir un que qui n’est pas accompagné par le subjonctif.  

  • Je pense que ton chien est très beau.  
  • Il dit qu’elle va partir demain. 

Si vous gardez en tête les catégories déjà mentionnées, vous allez savoir très bien quand utiliser le subjonctif.  

Mais, ce n’est pas tout. C’est aussi important de savoir qu’il y a certaines locutions qui utilisent toujours le subjonctif. En voici plusieurs : 

  • pour que

Je vais acheter du lait pour que tu puisses faire un chocolat chaud.  

  • afin que
  • de peur que
  • avant que

Il va tout nettoyer avant qu’elle arrive.  

  • pourvu que
  • jusqu’à ce que
  • en attendant que

Elle va parler à la famille en attendant que la police vienne. 

  • à moins que
  • bien que
  • sans que

Le subjonctif est aussi souvent utilisé dans une phrase avec le superlatif, notamment quand c’est un jugement : 

  • C’est le meilleur ordinateur qu’on puisse acheter en ce moment.  
  • C’est le seul crayon dont tu aies besoin. 

Attention avec espérer que : 

Espérer que pourrait sembler être classé sous une des catégories mentionnées pour le subjonctif (volonté, émotion, etc.) et on le voit avec le subjonctif dans plusieurs langues. Mais pas avec le français. Désolé.  

Avec espérer, on utilise l’indicatif : 

  • Elle espère qu’il va faire beau cet après-midi.  

Le subjonctif passé

Tous les exemples au subjonctif qu’on a déjà vus utilisent le subjonctif présent. Mais il existe aussi le subjonctif passé. Notez que la conjugaison est comme pour le passé composé mais, cette fois-ci, l’auxiliaire est dans le subjonctif : 

On utilise le subjonctif passé tout simplement quand on parle d’une action dans le passé. (Qui l’aurait deviné…😛) 

  • Je suis content que tu sois venu à la fête hier soir.  
  • C’est le meilleur gâteau que j’aie mangé dans ma vie
  • Il a tout nettoyé avant qu’on soit partis. 
  • Il est possible qu’il ait acheté ce tissu avant la fermeture du magasin.  

Les autres temps du subjonctif… 

Il y a quelques temps plus compliqués avec le subjonctif : le subjonctif imparfait et le subjonctif plus-que-parfait.  

Notez que ces deux temps verbaux sont considérés comme littéraires (donc seulement utilisés dans les romans) et étaient davantage utilisés avant le 20e siècle, beaucoup moins souvent aujourd’hui. Donc, c’est intéressant de savoir qu’ils existent, mais vous n’avez pas vraiment besoin de savoir comment les utiliser ou les conjuguer. Vous allez être capable (comme moi !) de reconnaitre les verbes quand même si vous lisez de vieux romans en français !

Je vous suggère également :

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s