L’imparfait ou le passé composé ?

L’imparfait et le passé composé sont deux temps verbaux en français qui causent parfois de la difficulté pour les apprenants. Mais ce n’est pas grave ! Les temps du verbe deviennent de plus en plus naturels avec le… temps 😛 .

Et, parfois, utiliser un ou l’autre ne change pas énormément le sens de la phrase. 

Cependant, c’est vrai que c’est important de connaitre la différence pour mieux s’exprimer en français ! 

Avant de commencer, pour mieux comprendre les accords du passé composé, regardez ces articles : 

Le passé composé

Le passé composé est pour un moment précis dans le temps. L’action ponctuelle de ce moment a commencé et a fini ; il y a eu le début et la fin de l’action et, ensuite, on va parler de quelque chose qui s’est passé APRÈS cette action. C’est pourquoi on va l’utiliser pour une suite d’actions dans le passé : 

D’abord, je me suis levé, puis j’ai pris une douche. Après, j’ai mangé un peu. Ensuite, je suis parti pour le travail…  

J’ai travaillé sur un bateau entre 2015 et 2017. Ensuite, j’ai étudié

L’imparfait

C’est pour une action qui CONTINUE dans le passé pendant que d’autres actions se passent (les autres actions sont souvent dans le passé composé). La plupart du temps, on n’a pas d’information sur le début de l’action ni sur la fin de l’action. 

La semaine passée, je préparais un gâteau, mais je ne savais pas trop comment le faire. J’ai regardé encore la recette et j’ai cherché les termes que je ne comprenais pas sur Internet. Puis, j’ai mélangé les ingrédients pendant que je parlais à mon ami au téléphone… 

L’imparfait est aussi utilisé pour les descriptions dans le passé (la météo, l’apparence, la qualité, la quantité, les sentiments, etc.) : 

Il faisait beau cette journée-là. Il y avait des oiseaux qui chantaient. Le ciel était bleu pur. Je portais des vêtements confortables et je n’avais pas besoin de manteau. C’était le printemps. 

On utilise aussi l’imparfait pour des actions qui sont interrompues par une autre action (qui est dans le passé composé) : 

J’écrivais une lettre quand il est brusquement entré dans ma chambre. 

Une autre chose… L’imparfait est utilisé pour les habitudes dans le passé. Ça veut dire qu’une action s’est passée plusieurs fois ou régulièrement : 

Quand j’étais jeune, je jouais au badminton. 

Si on utilisait le passé composé, ça signifierait qu’on a seulement joué au badminton UNE FOIS. L’imparfait nous aide à exprimer le fait que c’était une action qui était périodique, pas seulement une fois.  

Attention ! L’imparfait est aussi utilisé dans les phrases conditionnelles. Notez que, dans ces phrases, on ne parle pas de quelque chose dans le passé ! 

Si j’étais riche, j’achèterais une maison. 

Attention encore ! Parfois, les gens pensent que le passé composé est pour les actions rapides et l’imparfait est pour les actions qui durent longtemps. Ça ne marche pas tout le temps comme ça ! :

Quand je fermais la porte, la lumière s’est éteinte.  

Voici une visualisation des temps verbaux dans le passé en français qui pourrait vous aider. 

Notez encore que l’imparfait continue pendant d’autres actions, mais le passé composé est composé d’actions individuelles, une après l’autre.  

Voilà pour les situations qui utilisent le passé composé et l’imparfait ! 

Il est toujours possible d’avoir d’autres situations plus complexes qui peuvent poser un problème. Mais, comme j’ai dit au début, le choix est parfois moins important. Savoir si c’est le moment précis d’une action ou si c’est la continuation d’une action… parfois, ça ne change pas grand-chose : 

Marc n’a pas cru l’histoire de son ami. (on parle du moment précis où Marc a décidé de ne pas croire l’histoire)  

Marc ne croyait pas l’histoire de son ami. (ça dure dans le temps, le fait de ne pas croire l’histoire) 

Pratiquez !

Voici une petite histoire pour voir si vous pouvez bien choisir entre l’imparfait et le passé composé ! :

Il y a aussi un bon exercice sur le passé composé et l’imparfait avec un paragraphe du roman L’étranger d’Albert Camus sur le site de Français avec Pierre :  Imparfait ou passé composé

Voici un autre extrait de L’étranger. Notez que les verbes qui font progresser l’action sont dans le passé composé et les descriptions sont dans l’imparfait.

Quand elle est partie, le concierge a parlé : « Je vais vous laisser seul. » Je ne sais pas quel geste j’ai fait, mais il est resté, debout derrière moi. Cette présence dans mon dos me gênait. La pièce était pleine d’une belle lumière de fin d’après-midi. Deux frelons bourdonnaient contre la verrière. Et je sentais le sommeil me gagner. J’ai dit au concierge, sans me retourner vers lui : « Il y a longtemps que vous êtes là ? » Immédiatement il a répondu : « Cinq ans » – comme s’il avait attendu depuis toujours ma demande. — L’étranger

Je vous suggère également :

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s