L’accord du participe passé avec « avoir » démystifié

D’abord, une petite révision du participe passé. Pour la plupart des verbes, on utilise les conjugaisons de avoir pour aider à mettre le verbe dans le passé :

  • J’ai téléphoné à mon ami.
  • Il a pleuré.
  • Elles ont réparé l’ordinateur.

Parfois, on utilise être pour mettre le verbe dans le passé :

  • Il est devenu médecin.
  • Ils sont partis hier soir.
  • Elle est arrivée ce matin.

(Regardez cet article pour savoir quand il faut utiliser avoir et être :  L’auxiliaire avoir ou être pour le passé composé ?)

Lorsqu’on utilise le verbe être afin de former le passé, on s’accorde le verbe (presque toujours) avec le sujet :

  • Elle est rentrée
  • Elles sont descendues

accord-participe-passe-avoir-demystifie

Mais ça peut arriver que le verbe s’accorde avec le sujet lorsqu’on utilise avoir. Ceci arrive lorsque le COMPLÉMENT DIRECT se trouve AVANT le verbe. Par exemple :

  • L’imprimante ? Je l’ai mise à côté de la fenêtre.

Ici, le complément direct est imprimante. Voici la phrase lorsqu’il est après le verbe :

  • J’ai mis l’imprimante à côté de la fenêtre.

Notez ici que j’ai ajouté un e après le verbe mettre dans le passé (mis) dans la première phrase parce que le complément direct (imprimante) est féminin et se trouvait avant le verbe. Voici d’autres exemples du compliment direct avant le verbe :

  • Jean a trouvé une grenouille. Il l’a trouvée dans un marais.
  • Les feuilles que tu as déchirées contenaient des informations importantes.
  • Il y a une bougie sur le comptoir. Je l’ai allumée il y a dix minutes.
  • As-tu vu l’étoile filante ? Je l’ai vue juste ici vers le nord.
  • Tu es partout. Je t’ai vue chaque jour cette semaine !
  • Le livre ? Je l’ai retourné.

Dans le dernier exemple, je n’ai rien ajouté à la fin de retourné parce que livre est masculin.

Attention :

  • C’était l’anniversaire de ma sœur hier. Je lui ai donné deux cadeaux. (J’ai donné deux cadeaux à ma sœur.)

Ici, lui est un exemple d’un COMPLÉMENT INDIRECT. Le verbe ne s’accorde pas avec un complément indirect, même s’il est placé avant le participe passé. Le complément direct de cette phrase est deux cadeaux, mais il se trouve après le verbe. En conséquence, le participe passé ne s’y accorde pas (donné sans s à la fin).

Ce sont les règles générales par rapport à l’accord du participe passé avec le verbe avoir. La chose la plus importante à retenir c’est que le participe passé s’accorde avec le complément direct lorsque celui-ci se trouve avant le verbe.

 

Les exceptions

Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez apprendre les exceptions à cette règle :


  • Lorsque le complément exprime la durée, la mesure, le prix, le poids ou la distance (des choses qui peuvent s’exprimer en chiffres), le participe passé ne s’y accorde pas, même si ce complément se trouve avant le verbe. Par exemple :
    • Je n’ai pas les 5 dollars que tu m’as donné.

Le complément (5 dollars) est pluriel et se trouve avant le verbe, mais on laisse donné sans s ajouté.


  • Les participes passés des verbes impersonnels (il neige, il y a…) ne s’accordent pas au complément direct. Par exemple :
    • La chaleur qu’il a fait l’année dernière était insupportable.

  • Lorsque le participe passé est suivi d’un verbe à l’infinitif (vu célébrer, entendu crier… etc.), on ne fait pas l’accord avec le complément direct (placé avant le verbe) SAUF si ce complément fait l’action du verbe à l’infinitif. Par exemple :
    • Les enfants qu’on a vus courir ce matin sont très fatigués cet après-midi.
    • Je vois les poules que j’ai entendues caqueter.
    • Les plantes que j’ai vu arracher sont toujours sur le sol.

Les deux premiers exemples ont le complément direct qui fait l’action du verbe à l’infinitif (courir, caqueter). On fait donc l’accord sur le participe passé (vu, entendu). Dans le troisième exemple, ce ne sont pas les plantes qui arrachent, mais plutôt quelqu’un qui a arraché les plantes, donc elles ne font pas l’action et vu reste sans accord.


  • fait et laissé suivi par un infinitif restent toujours sans accord. Des exemples :
    • La maison que j’ai fait construire est très jolie.
    • Les morceaux de bois que j’ai laissé brûler sont toujours là !
    • Les arbres que j’ai fait planter l’année passée vont très bien.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s